Partagez|

Ni le bon endroit et encore moins au bon moment!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MORPHÉE TROUVE QUE C'EST CLASSE DE S'APPELER
Jaehyuk Kang
VERS LA LUMIERE
avatar VERS LA LUMIERE

√ Age : 30
√ Messages : 147
√ Pouvoir : Téléportation

MessageSujet: Ni le bon endroit et encore moins au bon moment! Mar 26 Juin - 21:55



You & Me


Une étape importante dans une vie?
Non, juste étrange voir bordélique... Juste besoin de faire le ménage...
Peut-être pourras-tu te rendre utile?




Tout était devenu compliqué, tout avait sombré dans un amas d'images qui défilaient devant ses yeux sans que son cerveau prenne le temps de les assimiler et encore moins de les comprendre. Une vie qui au départ paisible, comment avait-elle sombrer dans la folie et l'anarchie à ce point? Une suite d'événements avait suffit pour réduire sa vie au néant, à transformer sa petite vie paisible en une fuite sans fin, en une recherche perpétuelle sans le moindre résultat.

Des murs, des gens, des bâtiments, des arbres. Tant de choses défilèrent devant ses yeux, il avait vue tellement de choses, il était allé à tant d'endroit que Jae ne se souvenait même plus d'où il était partit. Il cessa alors de bouger, il se figea et posa sa main contre un mur en pierres froides. Un peu de fumée s’échappait lentement de son corps: à chaque fois qu'il utilisait son don cela fait ça. Son corps disparaissait en laissant à la place un léger nuage de fumée et il réapparaissait dans un autre nuage. Son cœur battait à tout rompre dans son torse, il se laissa alors tomber à genoux, posa son front contre le mur en face de lui et là, il prit une longue inspiration et ferma les yeux. Retrouver son calme, mettre de l'ordre dans sa tête. Quoi? Tu as déjà oublié?

Il rouvrit les yeux et tourna la tête pour regarder autour de lui. Jaehyuk avait bien entendu une voix et pourtant il ne voyait personne. Cette voix... Elle résonnait dans sa tête, elle lui parlait, se moquait de lui ou lui disait simplement quoi faire ou quoi penser. Il ne savait pas si l'écouter était ou non judicieux mais il ne pouvait pas l'ignorer pour autant: il ni arrivait pas, tout bêtement. Il secoua la tête rapidement comme pour chasser une mouche qui se serait posée sur le bout de son nez afin de replonger dans ses pensées. Donc... Il avait du utiliser son don une centaine de fois non-stop en quelques minutes, peut-être des heures, il ignorait en faite combien de fois il s'en était servit et encore moins durant combien de temps. Il revoyait alors des images défiler dans sa tête, celles qu'il avait eut le temps d'assimiler mais que son cerveau refusait de remettre en place, comme s'il avait subit un traumatisme. Pourtant, c'était bien un choc psychologique, c'était bel et bien un traumatisme qu'il venait de vivre...Sa commence à te revenir alors?

"Laisse moi... Tais-toi, je n'ai pas besoin que tu la ramène à tout moment!"

Jaehyuk colla alors un uppercut contre le mur. Il se sentait irrité, il ne supportait pas cette voix, rien que de l'entendre suffisait à le mettre hors de lui. Il colla un autre coup de poing dans le mur, s'ouvrant la main mais cela ne le calma pas pour autant. Le sang, il regardait le sang couler de sa main et cela lui rappelait tout ce qui venait de se passer... Son don avait été hors contrôle durant quelques secondes et Jae s'était retrouvé au mauvais endroit: hors de la cité... Là, il avait hésité à rester là, à attendre la mort ou encore de tenter de traverser la barrière de la cité pour se suicider ou retourner sur la terre. Finalement, il avait préféré repartir et poursuivre son objectif: chercher celle qu'il aimait et la retrouver. Une téléportation avait suffit à le ramener au bon endroit mais c'est aussi à cause de ça que tout bascula. Une rencontre avec une fille qui lui ressemblait, une fille qui était aussi douce, aussi belle et gentille qu'elle... Mais ce n'était pas elle. Oui, ce n'était pas la bonne personne et sans comprendre pourquoi, sans même le vouloir Jaehyuk s'était retrouver à la détester, à vouloir la tuer car il trouvait que le destin se moquait de lui à mettre cette fille, cette imposteur sur sa route. Sans même y penser, sans le vouloir, son corps avait agit tout seul: il s'était jeté sur elle pour la frapper et la tuer. Et étonnement il y est parfaitement arrivé... Malheureusement... Il l'avait laissé sur le sol, sans vie et dans une mare de sang, réalisant alors son acte il avait fuit les lieux du crime. N'allez pas croire qu'il s'en voulait, non loin de là, il avait juste peur d'être fait prisonnier ou tué et de ne plus pouvoir chercher cette fille qu'il recherche désespérément.

"Je t'ai dis de la fermer!!!!"

Il martela du poing le sol, il hurla alors tel un fou furieux ou un gamin qui faisait un caprice. Puis il s'écroula sur le sol pour se recroqueviller sur lui même et ne plus bouger. Et donc, après avoir tué cette fille, il avait voulu retrouver la seule personne en qui il avait confiance depuis son arrivé dans cette cité. Une fille qu'il ne connaissait pas vraiment mais qui était souvent là pour l'aider ou le soutenir. Une fille qui se nommait: Artémis. Avec son don: la téléportation, il ne mit pas bien longtemps pour la trouver. Mais le second choc était encore à venir. Et oui... Celle en qui cet idiot avait osé avoir confiance, n'était pas du tout la personne qu'il pensait. Oui, comme elle vient de vous le dire: il s'était trompé sur cette personne. Il s'avéra qu'elle ne comptait pas l'aider une fois qu'il avait tout raconté, elle lui expliqua simplement une chose: de fuir car si elle l'attrapait c'en était finit de lui. Tu es seul! Absolument tout seul! Souffre, c'est ce que tu mérite après tout! Jaehyuk fut alors comme traversé par des spasmes, il hurlait de nouveau. Après plusieurs minutes, il cessa de gémir, de trembler et même de frapper ce qui l’entourait pour tenter d'évacuer son stress et sa colère.

Il se releva alors lentement. Son regard était devenu inexpressif: calme, froid et sans émotion. Il regarda sa main, remua lentement ses doigts endolorit et couvert de sang. Il afficha alors un sourire amusé: la douleur lui faisait du bien, il avait semble-t-il remit ses idées en place ou du moins, il le pensait. Reste à espérer qu'il pense correctement, mais ça voyez vous... Rien n'est moins sure!

"J'ignore ton nom, j'ignore même ton identité.
Mais je te serai reconnaissant de bien vouloir la fermer."


Qui sui-je? Tu oses me le demander? Veux tu vraiment que je te le dise Jaehyuk? Il secoua de nouveau la tête et poussa un soupire avant de s'adosser au mur. Que faire donc? Pour commencer, il devait se nourrir: il avait faim et soif, il était également fatigué et il n'était pas non plus contre l'idée d'une bonne douche après tout, il puait la sueur, il était couvert de sang et de poussière. Il fouilla alors dans la poche intérieur de sa veste pour y sortir son paquet de cigarettes. Ah? Mais on dirait qu'il y a comme un problème non?

"Merde mes clopes... J'ai du les perdre avec tout ce bordel..."









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHÉE TROUVE QUE C'EST CLASSE DE S'APPELER
Lill Saether
d (# ̄▽ ̄#)
avatar d (# ̄▽ ̄#)

√ Age : 25
√ Messages : 256

MessageSujet: Re: Ni le bon endroit et encore moins au bon moment! Ven 27 Juil - 22:38

Tic tac, l’horloge s’affole, décolle, se drape des ténèbres de la nuit. Et vos vies s’écoulent dans le pli ploc enchanteur du sang qui coule.

Un clignement d’œil, un effleurement. C’est juste ce qu’il faut pour qu’elle enlève de la mémoire dissolue ce fragment trop dangereux. Elle replace soigneusement le souvenir dans les décombres de son propre esprit, en se demandant vaguement ce qu’elle a perdu en échange. La terreur l’étreint, habituelle, un brin agaçante. Ça reste trop diffus, comme un bruit assourdi par d’épaisses couches de mauvaise foi, pour qu’elle y prête attention. C’est routinier. Elle tremblera au moment de la découverte. Elle haussera les épaules si cela concerne ses parents. Elle froncera les sourcils si ça concerne ses amis. Elle éclatera en sanglots si jamais cela concerne Abel. Voilà. Pas de quoi s’inquiéter.

Tu es si facile à rassurer, Lill. Si facile à effrayer, aussi. Il suffit toujours de quelques mots, d’une impression un brin trop présente, trop ancrée dans ta chair et dans ta tête. Tout reste enfermé, soigneusement et si ta mémoire te joue des tours, si tu la sacrifies par choix, tu sais que sans cela, tu n’aurais rien oublié de tes craintes, de tes doutes. De tous les moments où tu t’es sentie si misérable, au bord de la nausée.

Ce n’était même pas quelque chose de dangereux. La fillette avait entendu une conversation qui pourrait les trahir. Une faible, si faible, probabilité. Mais elle ne peut rien laisser passer. Mais elle n’a pas d’autre choix que d’essayer de rattraper tous les maux, de les enfermer à nouveau dans la boite de pandore. À défaut de pouvoir tout annihiler. À défaut d’être vraiment capable de faire autre chose que d’enfermer le pire, ne serait-ce que pour un court moment.

Tu ne peux rien contre la montre, Lill. Quoi que tu dises, quoi que tu fasses. Quoi que tu penses. Et les minutes qui s’égrènent sont une condamnation, chaque seconde qui passe, alors que vous creusez votre tombeau en plein ciel.

Et des ruines de vos corps, de l’ivoire de vos os, ceux qui sont restés sur Terre pourront faire un grand feu pour savourer la joie sauvage de vous savoir enfin tombés.

Elle lève les yeux, grimace. Même si elle a l’habitude de passer par toutes les portes, même si elle vit plus qu’à moitié dans la porte de Déméter, elle n’aime pas se retrouver devant le Temple des Furies Sanglantes. Elle a l’impression que si elle posait ses mains sur les pierres rudes, elle pourrait ramener à elle les souvenirs des meurtres qui y ont été commis. Car la pierre se souvient, la pierre boit le sang des victimes et le garde en elle.

Tu n’as rien à faire là, vraiment, même si tu n’as pas eu le choix. Tu devrais te dépêcher, fuir. Cet endroit est de mauvais augure. Mais tu n’as jamais été superstitieuse, Lill, et les mauvaises impressions, tu les étreints de toutes tes forces, sans même chercher à t’y soustraire. Quoi que tu puisses chercher.

En fait, elle ne s’attendait pas à devoir aller si loin pour retrouver cette amine. Elle ne s’attendait pas à perdre autant de temps. Et la nuit engloutit tout, laisse de faibles lueurs ternies éclairer sa silhouette qui marche, esseulée.

Elle chantonne, tout bas, voit les ombres se déformer et ricane intérieurement en pensant à ses histoires de petite fille. Quand on s’imagine que les arbres deviennent de grandes silhouettes menaçantes aux mains griffues. Quand le moindre chat devient un monstre dangereux et féroce. Quand le plus petit frémissement devient un bruit annonciateur de râles d’agonie et de cris déchirants.

C’est ridicule.

Et pourtant…

Son sang se fige et elle sent l’amertume lui envahir la bouche. Elle a l’impression d’être une fillette perdue, qui se retrouve dans son pire cauchemar. Elle a envie de rire parce que ça fait longtemps qu’elle n’a plus peur, ça fait longtemps qu’elle a renoncé à se faire du souci pour sa propre vie. Simulacre d’existence. Elle en jetterait au feu son humanité si elle pouvait tout simplement arrêter d’en souffrir, de se faire l’effet d’une poupée de chiffon ballotée par les flots. Pourtant, ce sont des yeux bien vivants qu’elle pose sur la silhouette d’un homme.

Rien ne lui parvient si ce n’est le bruit de son épiderme se déchirant au contact du mur. Elle en frissonne intérieurement, se dit qu’elle devrait rebrousser chemin. Fuir pendant qu’il en est encore temps parce qu’elle n’a rien à gagner à être là et qu’elle aurait plutôt tendance à perdre. Un bras ? Une jambe ? La vie ? Car celui qui s’escrime à violenter le mur semble en proie à des tourments qu’elle ne pense pas pouvoir calmer. La démence sème le danger et elle n’a aucune envie de courir au devant aujourd’hui.

Sage décision, Lill. Sois discrète, vas-t-en sur la pointe des pieds, comme tu es venue. Parler aux inconnus n’est pas une bonne idée en soi, surtout lorsqu’ils discutent seuls et qu’ils prennent un malin plaisir à se détruire les poings sur les murs âpres.

Mais Dame Tranquillité avait décidé d’aller se coucher, ce soir et c’est dans un « SPLASH » tonitruant que la jeune femme se retrouve aspergée d’eau. En relevant la tête vers la fenêtre au dessus d’elle, elle voit ce qui semble être une respectable mère de famille crier sur son jeune bambin, curieux de la gravité sans doute, qui s’est décidé à faire une expérience avec un seau plein d’eau sale et savonneuse. Expérience parfaitement menée en soi, mais la jeune femme se retrouve à grelotter, complètement éberluée.

« Mais qu’est-ce qui lui prend ? »

Un juron lui échappe et elle se rend compte de sa connerie monumentale. Dans l’instant qui suit, elle entend le curieux jeune homme marmonner une phrase à propos de cigarettes et pousse un soupir à fendre l’âme.

Au point où tu en es… De toute façon tu es grillée.

« Je peux vous donner les dernières qu’il me reste, si elles ont survécu… »

L’air dépité, elle chercher dans sa poche le paquet et, ô miracle, se rend compte qu’il en reste quelques-unes intactes. La main un peu tremblante, elle les tend à l’inconnu, duquel elle s’est suffisamment rapprochée pour l’observer plus attentivement.
Si la première impression était mauvaise (oui, un type qui parle seul dans la rue en s’en prenant à mur, ce n’est pas bien rassurant, surtout en pleine nuit), la suite n’est pas plus avantageuse. Il a l’air en très mauvais état et elle a peut de voir, à tout moment, une lueur d’instabilité et de démence embraser son regard. Enfin son œil. Argh. Pourquoi ce foutu gamin ne lui a pas permis de continuer tranquillement son chemin ? Avec un peu de chance, il ne la fera pas trop souffrir en la découpant en morceaux…

Un peu de nerfs, Lill. Des sales types, tu en croises à tous les coins de rues (surtout parmi les Elus, en fait…), alors ce ne sera pas ce qui semble être, selon toute vraisemblance, un assassin en cavale qui va te faire peur, non ?

Oui mais non. Elle n’était toujours pas rassurée. Mais Lill étant Lill, il n’était plus question de reculer. Elle lui adressa un sourire éblouissant, calculant mentalement le chemin le plus court pour le semer en cas de problème (elle connaît suffisamment la porte pour ça, de toute manière… enfin, elle l’espère), remarquant au passage sa main blessée.

« C’est de la dégradation de matériel ce que vous venez de faire, vous savez ? »

Merde. Mauvaise idée. Elle aurait du définitivement arrêter de penser à ce foutu mur mais c’est trop tard et elle n’ose même pas le regarder dans les yeux, le priant mentalement de l’enterrer tout de suite.

Tu es stupide, Lill. Et inconsciente, aussi mais ça va de pair.

« Je ne vais pas vous cacher que j’ai malencontreusement – j’insiste – assisté à votre entretien avec le mur. Je ne sais pas si c’est dans vos habitudes mais … » il vous répondait vraiment ? Non… vous vous disputez souvent avec lui ? Ahem… Il ne parle pas, vous savez ? Encore moins… « … c’était une mauvaise idée de le défier, regardez l’état de vos mains. »

Elle résiste à l’envie de vérifier s’il n’y a pas une personne cachée derrière lui (histoire qu’elle se dise qu’il est simplement masochiste et qu’il n’entend pas en prime des voix). Mais elle ne distingue pas grand-chose et ses yeux curieux se posent à nouveau sur l’inconnu.

« Je connais une auberge à deux pas d’ici qui est toujours déserte, à cette heure. Rien de bien soigné ou majestueux mais vous pourrez désinfecter ça et je pourrai me sécher… »

Et oui, mine de rien, le « floc floc » continu de ses chaussures qui se sont remplies d’eau est embêtant. À chaque pas, la douche froide se rappelle à son bon souvenir et elle est pressée de pouvoir se sécher. Et puis, elle ne peut décidemment pas laisser cet homme seul, comme ça, en proie à ses démons, au milieu de la rue.

Tu t’improvises défenseuse de la veuve et de l’orphelin, Lill (ou plutôt du mur et du forcené) et cela ne te va curieusement pas. Tu as juste l’impression de ne pas avoir trop le choix et puis, tu préférerais ne pas être totalement seule face à lui. Tu as assez l’habitude des gens étranges pour ne pas résister à tes premières impulsions et partir en courant mais cette petite voix de lâche qui hurle dans ta tête est malgré tout bien pressante.

Elle lui jette un regard rapide, essaie de déterminer si elle l’a déjà croisé. Elle a connaissance de presque toutes les adresses d’Antalis et elle est certaine de ne jamais avoir croisé cet homme… Il l’intrigue, sans doute et c’est un tâtonnant un peu qu’elle lui lance, tout en l’invitant à la suivre :

« Vous pourrez toujours y passer la nuit si vous voulez, vous avez l’air exténué. »

Observatrice, oui oui. Elle l’aide gentiment, sans rien demander en retour et elle ne s’est même pas offusquée de son comportement pour le moins étrange. Que demande le peuple ?

Que tu arrêtes de vouloir fouiner dans les affaires des autres, peut-être, Lill ?

Elle sourit légèrement dans la pénombre.
Oui, mais il est trop tard et si le temps qui lui est consacré s’abrège, elle ne s’engouffrera dans ses failles qu’avec plus d’aplomb encore.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHÉE TROUVE QUE C'EST CLASSE DE S'APPELER
Jaehyuk Kang
VERS LA LUMIERE
avatar VERS LA LUMIERE

√ Age : 30
√ Messages : 147
√ Pouvoir : Téléportation

MessageSujet: Re: Ni le bon endroit et encore moins au bon moment! Dim 5 Aoû - 22:41



You & Me


Besoin d'aide et de calme...
Cette main tendue saura-t-elle vraiment m'aider?
Ou m'emportera-t-elle encore plus dans la folie?




Un bruit le ramena alors à la réalité, lui rappelant qu'il était là, au milieu d'une ruelle à hurler à la mort en frappant un mur. Tout avait été si flou et vague qu'il en avait oublié où il était. Il tourna alors la tête et aperçu une femme, un peu plus jeune que lui probablement, qui était trempée. Il leva les yeux et vue un gamin à une fenêtre, un seau à la main. Apparemment le gosse avait trouvé amusant d'arroser les passants. Par chance, il n'avait pas mouillé Jaehyuk durant sa folie, dieu seul sait ce qu'il se serait alors passé... Tueur d'enfant voir violeur... Tu aurais été encore plus monstre que tu ne l'ais déjà mon cher! Il secoua brièvement la tête pour chasser cette voix alors que la fille se dirigeait vers lui. Apparemment gênée, elle avait probablement peur de lui. Normal direz vous...

Elle lui proposa une cigarette, si son paquet n'était pas trempé. Après quelques secondes, elle lui en tendit une en état. Il la prit délicatement de sa main, agissant lentement pour ne pas l'effrayer. Il mit la sucette à cancer à ses lèvres puis sortit un briquet de sa poche pour l'allumer. Il tira une longue bouffée alors que la fille l'observait. Une envie de meurtre? De disparaitre? Le regard des autres qui ont vue ta folie te dérangerais? Elle tenta alors vainement de faire un brin d'humour après avoir dit qu'elle avait bien tout vue, disant que c'était de la dégradation de matériel qu'il avait fait. Il acquiesça d'un sourire gêné et cacha sa main derrière son dos pour ne pas montrer le sang qui en coulait. C'est mignon...

"Je sais pour le mur... Merci pour la clope. Désolé pour... Pour cette lamentable scène."

Il fuyait son regard, craignant qu'elle n'y voit sa folie ou les actes qu'il avait osé faire il y a encore peu de temps. L'idée d'être vue comme un criminel, un assassin le dérangeait. C'était avant ça un musicien de talent, un amant heureux et satisfait jusqu'à ce que tout s'écroule... Il tenta vainement de se relever mais sa tête tournait et il se sentait faible, fatigué mentalement et physiquement. Se téléporter en permanence pour fuir une scène de crime n'a rien de tranquille c'est sur. Devait-il lui dire qu'il entendait des voix et qu'il en devenait fou? Surement pas, elle semblait suffisamment inquiète de la situation pour ne pas qu'il en rajoute. Il ferma les yeux et prit une longue inspiration pour se détendre: la voix avait, pour l'instant, disparut. Mais jusqu'à quand? Enfin, mieux vaut ne pas crier victoire trop vite.

La jeune femme lui parla alors d'une auberge où il y avait peu de monde non loin de là où ils étaient, il pourrait là bas soigner sa main et elle pourrait se sécher. Jaehyuk fut surprit, il ne s'attendait pas du tout à ça. Une jeune femme qui rencontre un inconnu dans la rue, un inconnu qui parle tout seul et se défoule en frappant contre un mur... Qui aurait parié que la jeune femme propose d'aller dans une auberge à cet inconnu? Personne. Un peu cinglée cette fille ou alors inconsciente. Enfin, Jae ne comptait pas la tuer et elle ne lui inspirait aucun souvenir de sa vie, donc aucun risque, normalement, d'une crise de folie. Elle termina qu'il pourra surement y passer la nuit vue qu'il paraissait exténué. Il afficha un sourire amusé, elle n'imaginait pas à quel point il pouvait l'être en effet.

"Et bien... Allons-y. Et merci de votre aide malgré la peur que je dois vous inspirer."

Elle se retourna pour se diriger vers la dite auberge. Il était impressionné de voir à quel point elle ne semblait pas vraiment avoir peur. Suicidaire la demoiselle pensa-t-il, vue le monde dans lequel on vit, être ainsi, être gentille avec les inconnus c'est quand même dangereux et pourtant, elle ne semblait pas s'en soucier un instant. Il tenta alors de se relever mais n'y parvenait pas. Ses muscles étaient si douloureux... Il lâcha alors un gémissement de douleur, son don l'épuisait donc à ce point? Ou était-ce le stress? Je dirai le stress si tu veux mon avis, après à force de te téléporter, tu as peut-être oublié des muscles ici et là mais ça m'étonnerait, ton don n'a rien à voir là dedans. La voix... Encore elle, mais elle était plus calme, moins irritable pour Jaehyuk, avait-il réussit à se calmer pour de bon? Non, c'était temporaire, il savait que tôt ou tard, son esprit se briserait.

Un bruit étrange résonna dans la ruelle. La fille se retourna pour voir de la fumée à l'endroit où se tenait Jaehyuk il y a encore un instant. Elle regarda de nouveau devant elle et vit alors le jeune homme, entouré de fumée. Ne pouvant se lever, il avait fait simple: se téléporter devant et se placer pour arriver debout. Simple et efficace. Il tira une nouvelle bouffée dans la cigarette et fit un sourire à la demoiselle. Ne l'avait-il pas remarqué? Mais il tombait, ses jambes ne le soutenaient pas et il s'écroula sur la fille, laissant tomber la sucette à cancer sur le sol. Se retrouvant dans les bras d'une insouciante inconnue, il se sentait con mais ne parvenait pas à se redresser.

"Désolé... Je suis un peu fatigué et tenir debout n'est pas évident..."

Un autre bruit résonna et il se retrouva adossé au mur dans un nuage de fumée. Il soupira en fixant le ciel. Il ne pouvait pas trop marcher et se déplacer uniquement par téléportation allait être problématique avec la fille... Mais il ne pouvait lui demander de le porter. Il voulait donc gagner un peu de temps, juste assez pour souffler et tenir sur ses jambes quelques minutes.

"Et tu t'appelle? Enfin pardon, moi c'est... Il hésita, c'était un fugitif, un assassin, donner son nom n'était pas une bonne idée. Jaehyuk... Enchanté."

Il se laissa lentement glisser pour se retrouver accroupit et put ramasser le mégot qui se consummait sur le sol, il restait encore de quoi fumer. Et cela l'aidait, apparemment à rester calme. Tu crois quoi? Que ta folie ou que moi allons exploser d'un coup et que tu vas tuer quelqu'un par NOTRE faute? C'est uniquement toi et tes agissements le problème! Elle ne pouvait donc jamais se taire? Enfin, il ne chercha pas à savoir si elle disait vrais ou non, il préféra pour le moment l'ignorer.










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHÉE TROUVE QUE C'EST CLASSE DE S'APPELER
❝Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Ni le bon endroit et encore moins au bon moment!

Revenir en haut Aller en bas

Ni le bon endroit et encore moins au bon moment!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Comment passer fm en un rien de temps, soit en moins de 24H
» [HRP] Disparition des villes de moins de 150 habitants? (débat au cc)
» C'est généralement celui que l'on soupçonne le moins qui est coupable || YAMINA
» Carre de DAME GALLY endroit consacré au flood
» Tomorrowland, le plus bel endroit où faire la fête.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Temple des Furies-