Partagez|

Erell - I love you Mary Jane ! {citoyenne}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MORPHÉE TROUVE QUE C'EST CLASSE DE S'APPELER
❝Invité
avatar Invité


MessageSujet: Erell - I love you Mary Jane ! {citoyenne} Mar 17 Juil - 20:30


HEAVEN ERELL



» PARLE-MOI DE TOI
Toxy ou Gin


Tout d’abord, bonjour ou bonsoir, c’est comme vous voulez. Je viens à peine d’arriver mais je me sens déjà à ma place. Le forum est bien sympathique alors félicitation à vous de nous offrir un tel forum. Ce qui m’a attiré en premier c’est le décor, j’aime beaucoup le design et l’organisation est originale, ça fait du bien. J’avoue avoir eu un peu peur en lisant le contexte qui est assez compliqué, mais avec un peu d’acharnement j’ai tout lu et j’ai même tout compris ! (enfin je crois.) Sinon je vous ai connu avec le partenariat de Murasaki Suishou et j’ai tout de suite accroché. Je ne fais que des rpg manga mais tout dépend surtout du contexte, il faut que j’ai un coup de cœur pour m’inscrire. Ce qui a été le cas ici ♥. Malheureusement je ne pourrais pas me connecter souvent, eh oui moi aussi je suis en vacances ! Bref sinon je m’appelle Toxy et j’ai 18 ans (bientôt 19 \o/). J’écris depuis 4 ans avec quelques poses entre temps J’espère que je vais me plaire ici et faire tout plein de petits rps !


» BIENVENUE EN ENFER
Feat. Ichiko Vein - Inconnu

NOM :: Heaven.
PRÉNOM :: Erell.
NOM DE CODE/ NOM DU CORPS D'EMPRUNT :: Mary Jane. Ce n'est pas vraiment un nom de code vu qu'elle n'appartient à aucun groupe, c'est seulement le nom qu'elle emprunte lorsqu'elle ne veut pas dire le vrai.
DATE DE NAISSANCE & ÂGE :: 13 avril 2476 - 24 ans, mais elle a arrêté de grandir depuis ses 19 ans.
ORIENTATION SEXUELLE :: Elle n'a jamais eu de rapport avec une fille donc elle ne sait pas vraiment ce que c'est. Cependant elle se surprend parfois a regarder des jolies filles alors nous dirons qu'elle est bisexuelle.
CLASSE SOCIALE :: Porte de Déméter, niveau I
PROFESSION :: Pharmacienne et dealeuse.
PHYSIQUE::
Erell, elle est bizarre. Elle joue les fortes, mais elle a l’air si faible. Comme si elle allait se casser au moindre choc. Comme si elle allait s’envoler dès que le moindre coup de vent. Il faut dire qu’elle ne pèse pas bien lourd, environ cinquante kilogrammes. Elle n’est pas très grande, elle mesure un mètre soixante-dix. Elle est consciente d’être maigre, mais elle ne s’en plaint pas, au contraire. Il faut dire qu’elle est plutôt bien foutue, elle a de belles formes. Elle voudrait bien être un peu plus musclée mais elle est trop fragile pour ça. Contrairement à son corps, la demoiselle n’aime pas son visage. Elle a un air nonchalant qui lui colle à la peau dont elle n’arrive pas à se débarrasser. Elle est toujours distinguée, se comportant quasiment comme une princesse. En tout cas, ses tenues sont souvent assez particulières. Elle porte généralement des corsets ou des tee-shirts moulants avec des jupes ou encore des robes. Il lui arrive de porter des pantalons en hivers ou lorsqu’elle a la flemme de se préparer mais sinon elle préfère mettre des collants ou des bas. Elle porte souvent des gants également ainsi qu’un chapeau. Tous ses vêtements sont fabriqués dans des matières nobles telles la dentelle ou la soie. Derrière ses vêtements se cachent une peau froide et pâle. Elle aimerait être plus bronzée mais son corps ne semble pas accrocher la lumière. Elle a le teint maladif. Son visage est soumis à la même pâleur que le reste de son corps. Même ses joues ne rosissent jamais, sauf lorsqu’elle triche en se maquillant. Elle aime bien se maquiller, ça cache un peu la réalité. En vrai, son visage est inexpressif. Il parait figé dans le temps, incapable d’exprimer le moindre sentiment. Elle peine à sourire, mais parfois les commissures de ses lèvres se relèvent légèrement. Son nez est petit et fin, tout comme ses traits. Ses yeux sont la partie qu’elle aime le moins de tout son corps. Ils sont vides, dénués d’intérêt. Pourtant ils ont une jolie couleur violette, mais ce n’est pas suffisant. Elle a toujours l’air blasée, hormis pendant ses délires. Souvent, ses yeux sont cernés de noir. Elle a de longs cheveux noirs ondulés tombant jusqu’à ses fesses. Une frange droite retombe au-dessus de ses sourcils fins. Erell, c’est une poupée de porcelaine.
RÊVES & AMBITIONS::
La chose qu’elle désire plus que tout, c’est de dominer entièrement le marché du trafic illégal. Maintenant que c’est elle qui dirige le business, elle a toujours soif de conquérir ce monde inconnu. Pour l’instant elle ne revend que de l’herbe mais elle compte bien passer au niveau supérieur, peut-être en vendant de la drogue dure. Elle avait envisagé de dealer des armes, mais n’y connaissant rien à ce sujet, elle hésite encore. En tout cas, elle veut aussi augmenter ses bénéfices. Elle veut avoir des partenaires pour l’aider dans la tâche, surtout pour la revente ; mais elle ne fait confiance à personne pour l’instant alors elle préfère travailler seule. Elle a casé dans un coin de sa tête qu’elle aimerait bien franchir la porte d’Athéna, mais elle n’a jamais rien fait de concret a ce sujet.
MENSONGES & SECRETS::
Il y a une partie de vérité qui rayonne au soleil, puis il y a cette part sombre qui grandit dans l’obscurité. Erell a deux vies au minimum. Il y a l’officiel et l’officieux, tout est calculé pour que ses deux là ne se croisent jamais. La jeune fille ne mélange pas ses vies entre elles. C’est sa règle d’or, elle est persuadée que si elle commence à s’emmêler c’est ce qui va causer sa perte, alors elle fait attention.
Elle ment aussi lorsqu’elle prétend que tout va bien. Elle cache sa maladie parce qu’elle ne veut pas passer pour une faible, elle n’aime pas se plaindre. Alors elle garde la tête haute et elle reste fidèle à elle-même.

» LA CITÉ S'EST OUVERTE A MOI
A Antalis depuis xxx temps


DON/AVIS SUR PHOENIX:: Apesanteur : elle a le pouvoir de contrôler la pesanteur d’un espace, d’objets ou d’une personne. Elle peut ainsi faire voler des choses ou au contraire les maintenir au sol. Elle n’est pas obligée de toucher l’objet pour qu’il soit soumis à son don même si ça lui facilite la chose, il suffit qu’il soit dans son champ de vision et qu’elle se concentre. Car forcément, rien n’est jamais parfait, il lui faut un certain temps d’adaptation pour supporter son pouvoir. Elle ne contrôle pas non plus la durée ni la fréquence d’utilisation de son pouvoir, il arrive parfois que ça fasse pas mal de dégât tant sur elle que pour les autres. Ce pouvoir la fatigue énormément, l’affaiblissant chaque fois un peu plus. Ca peut aller d’une simple migraine jusqu’au coma si elle abuse vraiment.
AVIS SUR LA CITÉ:: La vie à Antalis est calme. Beaucoup trop calme. La demoiselle a tendance à s’ennuyer dans sa vie banale de pharmacienne. C’est pour ça qu’elle pimente le tout avec des sensations fortes. Erell considère que la vie ici est très clichée, il y a les pauvres et les riches, les gentils et les méchants, les drogués et les drogueurs. Malgré tout, elle se plait bien dans cette ambiance où il faut être meilleur que le voisin pour réussir. Elle semble y avoir trouvé sa place, elle qui cherche tant à se démarquer. Quand elle repense à la terre, la misère et la monotonie elle ne regrette pas ce nouveau monde. Elle ne s’est pas intégrée rapidement mais maintenant qu’elle est là elle compte bien y rester, quitte à rentrer dans ce jeu du « qui sera le meilleur ».








JE SUIS TOMBÉ DU CIEL


» ET J'AI HEURTÉ CE NOUVEAU MONDE

Utque proeliorum periti rectores primo catervas densas opponunt et fortes, deinde leves armaturas, post iaculatores ultimasque subsidiales acies, si fors adegerit, iuvaturas, ita praepositis urbanae familiae suspensae digerentibus sollicite, quos insignes faciunt virgae dexteris aptatae velut tessera data castrensi iuxta vehiculi frontem omne textrinum incedit: huic atratum coquinae iungitur ministerium, dein totum promiscue servitium cum otiosis plebeiis de vicinitate coniunctis: postrema multitudo spadonum a senibus in pueros desinens, obluridi distortaque lineamentorum conpage deformes, ut quaqua incesserit quisquam cernens mutilorum hominum agmina detestetur memoriam Samiramidis reginae illius veteris, quae teneros mares castravit omnium prima velut vim iniectans naturae, eandemque ab instituto cursu retorquens, quae inter ipsa oriundi crepundia per primigenios seminis fontes tacita quodam modo lege vias propagandae posteritatis ostendit.Utque proeliorum periti rectores primo catervas densas opponunt et fortes, deinde leves armaturas, post iaculatores ultimasque subsidiales acies, si fors adegerit, iuvaturas, ita praepositis urbanae familiae suspensae digerentibus sollicite, quos insignes faciunt virgae dexteris aptatae velut tessera data castrensi iuxta vehiculi frontem omne textrinum incedit: huic atratum coquinae iungitur ministerium, dein totum promiscue servitium cum otiosis plebeiis de vicinitate coniunctis: postrema multitudo spadonum a senibus in pueros desinens, obluridi distortaque lineamentorum conpage deformes, ut quaqua incesserit quisquam cernens mutilorum hominum agmina detestetur memoriam Samiramidis reginae illius veteris, quae teneros mares castravit omnium prima velut vim iniectans naturae, eandemque ab instituto cursu retorquens, quae inter ipsa oriundi crepundia per primigenios seminis fontes tacita quodam modo lege vias propagandae posteritatis ostendit.Utque proeliorum periti rectores primo catervas densas opponunt et fortes, deinde leves armaturas, post iaculatores ultimasque subsidiales acies, si fors adegerit, iuvaturas, ita praepositis urbanae familiae suspensae digerentibus sollicite, quos insignes faciunt virgae dexteris aptatae velut tessera data castrensi iuxta vehiculi frontem omne textrinum incedit: huic atratum coquinae iungitur ministerium, dein totum promiscue servitium cum otiosis plebeiis de vicinitate coniunctis:
Utque proeliorum periti rectores primo catervas densas opponunt et fortes, deinde leves armaturas, post iaculatores ultimasque subsidiales acies, si fors adegerit, iuvaturas, ita praepositis urbanae familiae suspensae digerentibus sollicite, quos insignes faciunt virgae dexteris aptatae velut tessera data castrensi iuxta vehiculi frontem omne textrinum incedit: huic atratum coquinae iungitur ministerium, dein totum promiscue servitium cum otiosis plebeiis de vicinitate coniunctis: postrema multitudo spadonum a senibus in pueros desinens, obluridi distortaque lineamentorum conpage deformes, ut quaqua incesserit quisquam cernens mutilorum hominum agmina detestetur memoriam Samiramidis reginae illius veteris, quae teneros mares castravit omnium prima velut vim iniectans naturae, eandemque ab instituto cursu retorquens, quae inter ipsa oriundi crepundia per primigenios seminis fontes tacita quodam modo lege vias propagandae posteritatis ostendit.Utque proeliorum periti rectores primo catervas densas opponunt et fortes, deinde leves armaturas, post iaculatores ultimasque subsidiales acies, si fors adegerit, iuvaturas, ita praepositis urbanae familiae suspensae digerentibus sollicite, quos insignes faciunt virgae dexteris aptatae velut tessera data castrensi iuxta vehiculi frontem omne textrinum incedit: huic atratum coquinae iungitur ministerium, dein totum promiscue servitium cum otiosis plebeiis de vicinitate coniunctis: postrema multitudo spadonum a senibus in pueros desinens, obluridi distortaque lineamentorum conpage deformes, ut quaqua incesserit quisquam cernens mutilorum hominum agmina detestetur memoriam Samiramidis reginae illius veteris, quae teneros mares castravit omnium prima velut vim iniectans naturae, eandemque ab instituto cursu retorquens, quae inter ipsa oriundi crepundia per primigenios seminis fontes tacita quodam modo lege vias propagandae posteritatis ostendit.Utque proeliorum periti rectores primo catervas densas opponunt et fortes, deinde leves armaturas, post iaculatores ultimasque subsidiales acies, si fors adegerit, iuvaturas, ita praepositis urbanae familiae suspensae digerentibus sollicite, quos insignes faciunt virgae dexteris aptatae velut tessera data castrensi iuxta vehiculi frontem omne textrinum incedit: huic atratum coquinae iungitur ministerium, dein totum promiscue servitium cum otiosis plebeiis de vicinitate coniunctis:

Revenir en haut Aller en bas
MORPHÉE TROUVE QUE C'EST CLASSE DE S'APPELER
Morphée
L'HOMME AU BOB RAYÉ
avatar L'HOMME AU BOB RAYÉ

√ Age : 67
√ Messages : 193

MessageSujet: Re: Erell - I love you Mary Jane ! {citoyenne} Mar 31 Juil - 15:30

Bonjour, bonjour,

Je viens aux nouvelles, car le délai pour la rédaction de ta fiche touche bientôt à sa fin.
Comment t'en sors-tu avec l'histoire d'Erell ?
N'hésites pas à nous harceler si tu as besoin, nous sommes là pour ça ^.^

J'ai hâte de lire la suite.
Bon courage o/




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHÉE TROUVE QUE C'EST CLASSE DE S'APPELER
Morphée
L'HOMME AU BOB RAYÉ
avatar L'HOMME AU BOB RAYÉ

√ Age : 67
√ Messages : 193

MessageSujet: Re: Erell - I love you Mary Jane ! {citoyenne} Ven 17 Aoû - 20:00

Hey!

Je viens aux nouvelles.

Toujours parmi nous?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHÉE TROUVE QUE C'EST CLASSE DE S'APPELER
❝Invité
avatar Invité


MessageSujet: Re: Erell - I love you Mary Jane ! {citoyenne} Mar 21 Aoû - 10:54

Bonjour, désolée du retard. Voilà en ce moment je manque cruellement de temps et d'inspi pour finir ma fiche donc je ne vous en voudrais pas si vous me supprimez. C'est un forum génial et je m'y consacrerait vraiment quand j'en aurais l'occasion, c'est à dire en septembre normalement.
Revenir en haut Aller en bas
MORPHÉE TROUVE QUE C'EST CLASSE DE S'APPELER
❝Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Erell - I love you Mary Jane ! {citoyenne}

Revenir en haut Aller en bas

Erell - I love you Mary Jane ! {citoyenne}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [RP]Lily-Jane « Le Retour » (saison 2, épisode 3)
» Shooting Love 2007 (Naomi) Exzeal & Shmups Skill Test
» Conseils pour créer vos OCs et éviter les Mary/Gary Sue/Stu
» Bloody Mary acte II : Ladoce de Lorso
» Jim carrey (What is love)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Nouveaux arrivants :: Intégration annulée-