Partagez|

▬ Xénobia Y. Zachary | XYZ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MORPHÉE TROUVE QUE C'EST CLASSE DE S'APPELER
❝Invité
avatar Invité


MessageSujet: ▬ Xénobia Y. Zachary | XYZ Mer 25 Juil - 15:20


Xénobia Yris Zachary



» PARLE-MOI DE TOI
Lollipop


Heya ~ Bon alors, les gens me connaissent sous le pseudo de Lollipop (ouai, je tiens mon prénom secret, bande de petits stalkeurs, hihihi ♥). J'ai eu 18 ans très récemment. Je me sens vieille, nom de dieu. Sinon, ça fait cinq années que je fais du RPG et autant le dire, je suis nulle pour ce qui est de jouer des gentils petits personnages tout mignons, tout roses, tout dégoulinants de bon sentiments. AHEM. Tremblez derrière votre écran, bande de bisounours. Bref. Que dire d'autre ? Alors, j'ai repéré le forum depuis un ptit bout de temps déjà, mais bon. J'avais des exams en fin d'année, donc je me sentais pas de créer un personnage et de le laisser mourir sur le forum, parce que la philo m'appelait. Donc, je profite des vacances pour vous pondre un personnage flambant neuf, tout droit sorti de ma petite caboche malsaine. AHAHAHA. ♥ (j'me fais peur, des fois.) Au passage, ouai, j'ai lu le règlement. Et aussi, je voulais vous féliciter de la richesse du forum. Il y a tellement de trucs à lire, et tellement bien écrits que j'étais fascinée, quoi. Les légendes, les contes, les coutumes, c'est pas mal de boulot, je pense. Du coup, ça fait ressortir un truc super fouillé, et c'est vranchement sympa à lire. Bref, trêve de bavardages, mes bichons. Faut que j'attaque ma fiche maintenant. Même si j'aurai bien aimé rester là à papoter avec vous, toute la journée. Il est temps de vous exhiber présenter, ahem, Xénobia. (trop de x, tue le x)



» BIENVENUE EN ENFER
Feat. Perona (One Piece)

NOM :: Zachary.
PRÉNOM :: Xénobia, Yris.
NOM DE CODE/ NOM DU CORPS D'EMPRUNT :: Xéno.
DATE DE NAISSANCE & ÂGE :: 19 ans ; 15 novembre 2480.
ORIENTATION SEXUELLE :: Hétérosexuelle.
CLASSE SOCIALE :: Porte d'Apollon.
PROFESSION :: Journaliste politique officiellement, et Avaritia officieusement.
PHYSIQUE::
Xénobia est une demoiselle. Elle a toujours un petit air précieux, qui peut vite vous taper sur le système. Cette impression agaçante qu'elle sait déjà tout, alors qu'elle n'a pas encore ouvert la bouche. Elle est plutôt jolie, si vous aimez le genre de miss, un peu rose et cynique. Sa crinière change au gré de ses caprices colorés, mais la plupart du temps, on s'arrêtera sur le point qu'elle la porte souvent rose ou mauve. Teinture, mes amis. Ses yeux sont de la couleur du charbon, un beau noir d'ébène. Même si ça lui donne un air encore plus glacial que nécessaire. Sinon, niveau taille, elle est dans la moyenne. Non, elle ne se vantera jamais d'avoir une taille de mannequin, parce que ce n'est tout simplement pas le cas. Ce qui choquera le plus restera sa tenue vestimentaire, en décalage presque total avec la réalité. Un coup élégante et raffinée, le lendemain à la limite du punk, Xénobia défit les codes du goût et de la mode. Et elle emmerde tous ceux qui critiquent son style. Ça, c'est dit.
RÊVES & AMBITIONS::
La demoiselle, à l'image du péché qu'elle concentre, rêve de gravir les plus hautes marches afin de faire partie de l'élite. Elle a une admiration sans borne pour ceux qui détiennent le pouvoir, ce qui explique d'ailleurs son travail, qui revient à connaitre toutes les décisions des hautes sphères et à les communiquer aux plus basses. C'est une intéressée, qui se bat pour réussir ce qu'elle entreprend, et qui aime se donner toutes les clés. Même si elle n'utilise pas souvent le chemin le plus facile pour accomplir ce genre de rêves..

On peut noter aussi qu'elle se contredit aussi quelques fois. Parce qu'elle rêve de devenir quelqu'un de reconnu. Donc, faisant partie de la porte d'Héra, mais elle refuse de devenir un des pions de l'élite. Elle admire leur ascension au pouvoir, mais condamne le fait qu'ils veulent contrôler la population. C'est donc une sorte d'utopiste, ce qui fait d'elle quelqu'un de déterminé.
MENSONGES & SECRETS::
Son plus gros mensonge et secret, reste qu'elle appartient au groupe "rebelle", alias l'E.A.N.N.T. Elle a toujours été obligée de le cacher de ses proches, se faisant passer pour une demoiselle raffinée et qui suivrait la voie de ses géniteurs. Elle a caché à tout le monde, ses amours, ses amis, sa famille, qu'en réalité, elle était le poison de cette société. Que ses idéaux étaient autres. Et que ce n'était pas parce qu'elle faisait partie d'une catégorie de gens plus aisés, qu'elle lutterait pour eux. Oui, en réalité, la place de Xénobia est importante. Dans le sens, où l'E.A.N.N.T. peut se servir d'elle pour surveiller les décisions, pour devenir une personne de confession.

On note aussi que la miss peut être prise de quelques élans dignes d'une kleptomane. Elle convoite les biens des autres, qu'ils soient humains ou matériels. Elle n'est pas douée pour briser des couples, mais sans nul doute, elle serait prête à le faire si l'amour de sa vie était déjà en couple. D'un point de vue matériel, par contre, elle est moins embêtée de subtiliser quelques objets importants, de temps en temps. Ou encore des informations, mais cela, c'est une autre histoire... Ahahah.

» LA CITÉ S'EST OUVERTE A MOI
A Antalis depuis ma naissance.


DON/AVIS SUR PHOENIX:: INVISIBILITÉ : Se faufilant, les ombres n'accrochant même pas ses vêtements, Xénobia est la reine du camouflage. Elle marche à pas de velours, efface les traces, et repart comme une brise inexistante. Cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas l'entendre, ou que vous ne pouvez pas la toucher. Mais la miss essaye de se faire le plus discrète possible, sachant que sa mission est de faire disparaitre les potentielles preuves que les autres membres auraient pu laissées derrière leurs passages. Elle peut rester invisible aux yeux des gens à peu près deux à trois heures. Au delà, elle est prise de vertiges violents, et peut se retrouver dans l'incapacité de recouvrer ses pouvoirs avant plusieurs jours.
AVIS SUR LA CITÉ:: Bien sûr que Xénobia aime la cité. Elle y a toujours vécu, elle ne connait rien d'autre que cela. Mais bon, elle a toujours plus envie de s'évader. Ici, on ne peut pas tomber malade, sauf cas spéciaux, la vie est simple en apparence. Chacun remplit sa fonction, rentre dans le rang. Chacun contribue à la propagation lumineuse de cette cité paradisiaque. Et pourtant, il faut que Xénobia fasse partie des vilains petits canards. Il faut qu'elle décide de nager à l'inverse de courant. Parce que Xénobia, au fond, sait que cette apparence idyllique ne peut cacher que des tréfonds plus glauques.








JE SUIS TOMBÉE DU CIEL


» ET J'AI HEURTÉ CE NOUVEAU MONDE








Tu embrassais le ciel, tes yeux clos, ta nuque baignant dans le vent. Comme des lettres à envoyer, tu jetais ton esprit dans l'immensité du cocon d'azur. Caressant de tes pupilles d'hiver, les missives imaginaires de tes désirs. Petit oiseau aux ailes pleines d'innocence, lacérées, ayant plongé ses serres dans le désordre de la réalité. Tu as laissé tes plumes feindre l'indifférence face aux couchers de soleil de l'astre nocturne. Soulevant tes paupières, à la grâce d'un plumage de corbeau, de la fenêtre de la folie :
Au revoir.

▬ Maman, papa. Pourquoi vous m'avez appelé Xénobia ? Tous mes amis disent que c'est bizarre. Je ne comprends pas.

Ils caressent ta tête de fillette, tes larmes en perles au creux de tes iris. Et puis, ils t'expliquent. Xénobia. Parce que tu es une étrangère à ce monde. Parce que tu es unique à ta manière, née d'une famille aisée, profitant des privilèges hérités de tes géniteurs. La racine de ton prénom met en avant tout ce qui conditionnera tes futures ambitions. Mais cela, tes parents ne le savent pas encore. Ils ne le sauront jamais. Ils ne se douteront jamais que tu es devenue une étrangère pour eux, aussi. Que Xénobia a retourné ses valeurs contre ceux qui lui ont donné la vie.

------------------------------------------------------------------------

▬ Je me suis fait un ami, Amadeus. Mais il est un peu bizarre. Il dit des choses sans sens. La « politique » et ce genre de vocabulaire étrange. Il veut faire comme sa maman, peintre. Mais son papa veut qu'il monte jusqu'à la porte supérieure, Héra. Et moi, qu'est ce que je ferai plus tard ?
▬ Qu'est ce que tu veux devenir ?
▬ Princesse.

Ah, qu'elle est douce l'innocence. Candide petite fillette, cajolée dans ce monde où elle ignore tout. Ensevelie sous le cocon familial protecteur, générateur de peluches et choses brillantes. Pour ta mine adorable de gamine, redoutant le deuxième côté du miroir. Tu pensais pouvoir devenir ce qu'ils voulaient que tu deviennes. Une fille sans problème, les serviteurs les plus fidèles de l'élite. Tu étais vouée à ce destin sans failles, sans marches, sans obstacles pour trébucher. Tes parents imaginaient cette vie pour toi, orchestrée comme du papier à musique, les gammes montant vers les aigus de la noblesse d'esprit.

------------------------------------------------------------------------

▬ C'est quoi l'amour ?
▬ C'est ce qui fait que les gens, lorsqu'ils sont ensemble, sont heureux.

Pourtant, tu n'as pas mal quand tu es seule. Puisque tu es Xénobia, la fille qui n'aime pas se mêler dans la foule, puisque tu es le revers maudit, la plante grimpante qui envahit doucement le jardin d'Eden. Tu ne vis pas pour les autres. Tu te fiches des idées, des opinions, des jugements. Les gens ne sont pas toujours heureux d'être ensemble. La cité même, mélange des catégories de gens qui s'opposent. Et c'est ici même que nait l'idée de la relativité. La cité parfaite n'existe pas. Il y aura toujours des gens pour contester, pour bafouer l'équilibre naturel et saint des choses. Et te voilà, Xénobia, projetée dans l'immensité de la réalité.

------------------------------------------------------------------------

▬ A quoi ça va me servir le violon, plus tard ?

▬ On disait avant que la musique adoucissait les mœurs.
▬ Donc, elle donne envie de mourir, quoi.

Avec les siècles, de nouvelles légendes ont vu le jour. Vous pensez que Mozart et Bach sont toujours aussi célèbres qu'à aujourd'hui, mais c'est faux. Bien sûr, il y a des adeptes de ces compositeurs du temps perdu. Ceux qui sont morts sans avoir eu la chance de connaître ce monde, Antalis. Les styles ont évolué. Tu frottes les cordes et s'en échappent une douce mélodie. Des octaves liquides glissent le long des murs, tu as envie de sentir les couleurs et de voir les sons. Tu fais glisser la baguette contre les crins, tires des graves et des aigus, jouant entre les lignes de la symphonie. Tu n'as pas de réel talent, tu t'arrêtes à reproduire ce que les grands musiciens ont accompli avant toi. Tu essayes de t'élever jusqu'à eux, en vain. Tu tentes de devenir quelqu'un par le biais de quelqu'un d'autre. Mais finalement, tu n'es que le caprice en volute de tes géniteurs mélomanes.

------------------------------------------------------------------------

▬ Xénobia. Ce que tu as fait est mal. C'est interdit de voler. Tu te rends compte ? Tu entaches l'honneur de la famille. Comment les gens vont-ils nous regarder si tu te mets à leur voler leurs biens ? Je t'interdis formellement de recommencer.

Gardant ta langue dans ta poche, perfide comme une vipère, tu laisses les mots couler sur ta peau de porcelaine. Cela ne t'intéresse pas. Ce que tu aimes, tu le fais. C'est aussi cela l'amour. Tirer du bonheur d'une action, même si elle gêne autrui. Tu aimais ce bracelet, avec ce croissant de lune, si beau. Taillé à l'extérieur de la cité. Il avait quelque chose de particulier. Il était comme toi. Étranger. Tu n'avais pas pu t'empêcher de redemander à Amadeus de te le remontrer. De te raconter encore l'histoire qu'il portait. Son grand-père qui l'avait emmené sur Antalis, et on disait que c'était un éclat de Lune, tombé sur la Terre. Une météorite. Ici, les météorites existent-elles ? Tu ne sais pas. Alors quand il a eu le dos tourné, tu as glissé dans ta poche le fragment voyageur. Scandaleusement épanouie, tu t'étais enfuie. Mais ta génitrice avait trouvé l'objet ancestrale, te l'avait confisqué. Si tu avais éprouvé de l'amour, tu ressentais certainement de la haine, maintenant.

------------------------------------------------------------------------

▬ Vos résultats finaux sont plutôt bons. Félicitations, mademoiselle Zachary. Avez-vous pensé à un projet d'avenir, pour vous lancer dans la vie active ?
▬ J'aimerais travailler dans le journalisme. La politique, plus précisément.
▬ Oh, très intéressant. En effet, votre maitrise de la langue est excellente, c'est un choix judicieux. Hé bien, je vous souhaite une bonne continuation, mademoiselle Zachary.

Tu fais une révérence, élégante, fraîche. Tu souris, presque feignant le masque de la joie. Ton directeur ne pouvait pas s'imaginer que tu faisais partie depuis déjà une année du groupe le plus opposé aux valeurs de la majorité. Cette élite noble aux allures de monarchie déguisée. La drogue était déjà presque sur le point d'être distribuée aux habitants des différentes "portes", liquide dénonçant les agissements étranges des hautes sphères. Une puce, comme des animaux, pour mieux les contrôler, pour mieux connaître leurs faits et gestes, pour mieux les tuer s'ils se montrent dangereux envers la société. Tu n'étais pas confiante, tu n'y croyais pas en la progression.

▬ Mademoiselle Zachary Je suis au courant pour monsieur Adameus Taylor. Je sais que ça vous a affecté. Mais, je vois que vous avez réussi à passer outre et à vous relever.


Tu pivotes la tête, offres ton sourire le plus artificiel. Cet adulte ne pouvant s'empêcher de réveiller en toi des souvenirs douloureux. Alors que tu avais fait un trait sur ce passage sombre de ta vie. S'ils pensent que ces paroles te visaient, pour te remémorer ton premier vol, alors ils se trompent. Ce directeur fait référence à un évènement antérieur.

Amadeus avait eu sa puce. Ses parents avaient même fait une fête pour célébrer l'évènement. Tu t'y étais rendue. Tu étais sa meilleure amie, après tout. Et même s'il t'avait dévoilé ses sentiments pour ta personnes, il y a quelques années, tu avais fait le choix de le repousser. Après tout, tu étais toujours une enfant capricieuse dans le fond. Tu étais attirée par l'inaccessible. Tout ce que tu possédais, ou était trop facile à obtenir, ne t'intéressait nullement. Tu voulais tellement plus. Les choses prennent de la valeur, quand on les obtient difficilement, c'est connu.

C'était une belle fête. Même si ta coupe de champagne avait un goût âpre, ne pouvant t'empêcher de penser que cette puce, était un peu comme une laisse, qu'on offrait à ceux qui voulaient bien se soumettre à l'autorité sainte des hautes sphères. Tu affichais ton sourire le plus sincère, même si tout le monde aurait vu une certaine amertume dans ce visage joyeux. Les gens étaient trop occupés à féliciter le nouveau chien de ses majestés de la porte d'Héra. Amadeus avait commencé des études pour devenir un politique, dicté par son père, qui tirait les ficelles, mouvant son fils comme une vulgaire marionnette. Cela te dégoûtait. Ce père qui réalisait ses rêves au détriment des rêves d'un autre. Mais passons. Amadeus finirait par découvrir ses véritables défis. Tout comme toi, tu avais abandonné la musique de ton enfance, Amadeus pourrait tenir son pinceau avec fierté.

Enfin, c'est ce qui aurait dû se passer. Parce qu'Amadeus possédait un don amusant. Celui de l'Amnésie. Amusant, au premier abord. Et rassurant pour toi, qui savait que s'il était vraiment malheureux, cet individu réagirait en conséquence. Il serait capable d'effacer la mémoire de son propre père, quelques brides, pour se sauver. Juste ces ambitions mélodramatiques. Sauf qu'il s'était sauvé d'une toute autre façon. La vie politique est fatigante et pour un apprenti d'à peine 18 ans, les charges étaient trop lourdes. Il s'est effacé la mémoire. Comme lorsque nous avons un problème avec un appareil électrique, on appuie sur la touche reset, et tout redevient normal. Sauf qu'il ne s'est pas réveillé. Au bord du désespoir, il a effacé chaque parcelle de sa vie, jusqu'aux racines de son métabolisme. Il a oublié comment respirer.

Ça avait été un choc. Et ta signature finale dans le groupe rebelle de l'E.A.N.N.T.

------------------------------------------------------------------------

Dans ton petit appartement vide, tu regardes l'heure. Sur ton bureau, de la paperasse. Les feuilles noircies de tes mots assassins pour le gouvernement actuel. Et puis, tes articles, plus modestes dans leurs principes. Tu ne peux t'empêcher de trembler parce qu'il te faut arrêter un individu. Un de ceux qui en sait trop. Une taupe, entre autre. Un potentiel client, qui s'était montré être en fait, un espion du gouvernement. Tu marches, anxieuse, cherches à t'occuper les mains. Tu tentes de finir ton livre, mais tu ne peux pas. Tu n'y arrives pas. Tes pupilles viennent toujours s'aimanter sur le cadran, dont les aiguilles se promènent avec une lenteur effrayante. Tu ouvres la télé pour t'occuper l'esprit.

▬ Phoenix est l'une des inventions les plus sécurisées que l'on ai pu créer jusqu'à aujourd'hui. Elle permet à la population de s'élever vers les niveaux supérieurs, leur assurant alors une progression optimale, tout en conservant une sécurité maximale de l'individu. Nous encourageons les personnes qui ne sont pas encor...

Tu éteins. Les mensonges, tu commences à les vomir. Maintenant formatée pour servir le groupe opposé aux élus, tu n'arrives plus à penser correctement. Ta seule devise est devenue « Vérité ». Tu la cherches, tu la cultives. Tu ne peux t'empêcher de penser que le mal est partout. Il est l'heure. Tu te jettes dehors, expulsée comme un fœtus de paille, tu dis bonjour à ta voisine, elle te croit pure. Qu'elle est naïve. Cette porteuse de puce fidèle. Tu marches. Tu repères ta cible. Dans une impasse sombre, tu deviens invisible. Tu la suis. Il ne panique pas.

Finalement, il se retourne. Tu sais qu'il te regarde. Vous êtes à côté d'une petite rivière.

▬ On t'a envoyé à la solde de l'E.A.N.N.T. pour m'éliminer ?

Tu retires ton voile d'invisibilité. Ses yeux te transpercent. Tu connais les ordres. Tu sais ce que tu dois faire. Tu n'es pas ici pour tuer. Ce n'est pas ton rôle. Tu repères les preuves, toi. Et cet homme est une preuve. Un parleur terrible. Tu consultes ton téléphone portable. Envoie d'un message en cours. Destinataire : Lynda et Andras. L'un des deux saura éliminer l'individu.

▬ Je ne savais pas qu'ils recrutaient des gamines, ahaha. Alors, tu le caches où ton flingue ? Sous ta robe ? Au moins, peut-être que j'aurai une vision agréable avant de pousser mon dernier soupir. A moins que tu préfères me noyer.


Tu te mords la lèvre et soupires devant l'ignorance de cet homme. Il ne sait pas ce qui l'attend. Il se retrouvera soit fauché par la dangereuse empoisonneuse ou par le maitre de l'absorption vitale. Dans tous les cas, les dernières choses qu'il verra seront sans doute une mort douloureuse. Messages envoyés. Tu restes encore un peu, et tu ne peux pas t'empêcher de sourire. Tout cela t'a changé. Te voilà, corrompue par la société, luttant pour le bien, pourtant teint dans une couleur rouge sang.

▬ Que Dieu vous protège.



Revenir en haut Aller en bas
MORPHÉE TROUVE QUE C'EST CLASSE DE S'APPELER
❝Invité
avatar Invité


MessageSujet: Re: ▬ Xénobia Y. Zachary | XYZ Jeu 26 Juil - 17:35

▬ J'ose un double-post (pitié, ne me frappez pas. ;O;) pour vous annoncer que ma fiche est terminée. Je suis désolée d'avance si j'ai fait des erreurs, etc. fouettez-moi, owi owi. Sinon, je suis passée voir les fiches des autres membres (gosh, vous écrivez trop bien, j'ai honte), pour me faire une idée du niveau général. Et woah. J'espère que mon histoire n'est pas trop courte, quoi. D:

XYZ.
Revenir en haut Aller en bas
MORPHÉE TROUVE QUE C'EST CLASSE DE S'APPELER
Morphée
L'HOMME AU BOB RAYÉ
avatar L'HOMME AU BOB RAYÉ

√ Age : 67
√ Messages : 193

MessageSujet: Re: ▬ Xénobia Y. Zachary | XYZ Mer 1 Aoû - 20:59

Hellow, bienvenue & pardon du retard monstre!

Rien à redire au niveau de la construction du personnage, tu l'as fait adapté à son rôle, à l'univers et il ne manque pas d'intérêt! :B
Aucun souci pour la validation pour le rôle que tu convoites, donc.

Mais il y a juste un ptit souci au niveau du don d'Amadeus °° L'effacement de la mémoire, sur soi ou une autre personne, est déjà pris par Lill. Il n'y a pas de don qui existe 2 fois, tu vas donc devoir trouver une parade pour expliquer ça, je suis désolée >w<

Voilà, c'est le seul élément, à part ça je te validerai dès que tu auras changé **


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHÉE TROUVE QUE C'EST CLASSE DE S'APPELER
Morphée
L'HOMME AU BOB RAYÉ
avatar L'HOMME AU BOB RAYÉ

√ Age : 67
√ Messages : 193

MessageSujet: Re: ▬ Xénobia Y. Zachary | XYZ Jeu 20 Sep - 17:07

Hello, hello ♪

Ca faisait un sacré moment qu'on avait pas mis le nez dans cette fiche, alors toujours parmi nous :3 ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHÉE TROUVE QUE C'EST CLASSE DE S'APPELER
Morphée
L'HOMME AU BOB RAYÉ
avatar L'HOMME AU BOB RAYÉ

√ Age : 67
√ Messages : 193

MessageSujet: Re: ▬ Xénobia Y. Zachary | XYZ Lun 1 Oct - 12:28

Dernière relance, s'il n'y a pas de nouvelles dans 5 jours, je classe ♫


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHÉE TROUVE QUE C'EST CLASSE DE S'APPELER
Morphée
L'HOMME AU BOB RAYÉ
avatar L'HOMME AU BOB RAYÉ

√ Age : 67
√ Messages : 193

MessageSujet: Re: ▬ Xénobia Y. Zachary | XYZ Dim 21 Oct - 14:16

Pas de nouvelles, c'est bien dommage...la fiche est donc archivée~


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHÉE TROUVE QUE C'EST CLASSE DE S'APPELER
❝Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: ▬ Xénobia Y. Zachary | XYZ

Revenir en haut Aller en bas

▬ Xénobia Y. Zachary | XYZ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Magicien préféré
» Asking me to stay [Zachary]
» (m) ZACHARY LEVI ϟ dieux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Nouveaux arrivants :: Intégration annulée-